Honokiol: présentation générale

Qu’est ce que l’honokiol ?

honokiolL’honokiol est une molécule active qui peut être extraite à partir de différentes parties de la plante de Magnolia, y compris l’écorce, les bourgeons et les cônes de graines. C’est un phytonutriment qui a une longue histoire d’utilisation en phytothérapie, en raison de ses propriétés neuroprotectrices.

L’honokiol est un composé polyphénolique qui appartient à la classe des néolignanes biphénols. Sa formule chimique est C18H18O2 et il possède une masse molaire de 266 ou 266334 g / mol.
Ce polyphénol est utilisé en médecine traditionnelle asiatique avec d’autres molécules telles que le magnolol, l’obovatol et le 4-O-méthylhonokiol.

Sources d’honokiol

Différentes espèces de Magnolia contiennent différents niveaux d’honokiol. Les meilleures sources d’honokiol proviennent du genre Magnolia grandiflora, originaire d’Amérique du Sud. Mais aussi du genre Magnolia dealbata; une espèce de Magnolia originaire du Mexique (1). Un certain nombre d’autres espèces de Magnolia ont également été utilisées en phytothérapie traditionnelle, notamment Magnolia obovata, Magnolia officinalis et Magnolia biondii, bien que la popularité de ces plantes ait diminué ces dernières années (2).

Magnolia grandiflora, la meilleure source d’honokiol
Magnolia grandiflora, la meilleure source d’honokiol

Une variété de méthodes a été utilisée pour extraire et isoler le composé d’honokiol. Il est à noter que celui-ci a une structure chimique similaire à son isomère, le magnolol. En fait, la position du groupe hydroxyle dans ce composé est la seule différence réelle. C’est pourquoi les deux molécules ont des actions et des propriétés médicinales très similaires. La similitude frappante entre les deux composés a joué un rôle dans le développement des techniques utilisées pour extraire la molécule active.

La méthode utilisée pour isoler le composé d’honokiol a été initialement limitée à l’électromigration ou à la HPLC (High Performance Liquid Chromatography). Aussi nommée chromatographie en phase liquide à haute performance, cette méthode utilise la séparation préparative ou analytique des molécules.

Heureusement, les techniques modernes d’extraction ont permis aux fabricants de suppléments alimentaires d’obtenir une forme plus pure d’honokiol. La technique d’extraction en laboratoire de L. Arbiser, qui a été découverte en 2006, génère de l’acétonide de magnolol sur les groupes phénol hydroxyle du magnolol par chromatographie en phase gazeuse, ou GC. Cette méthode permet aux techniciens d’isoler rapidement les molécules d’honokiol.

En 2007, Chromatography Journal a publié les résultats d’une étude qui a démontré une nouvelle méthode d’extraction à haute vitesse. Cette dernière repose sur la chromatographie à contre-courant à haute capacité (HSCCC). Elle permet d’obtenir de l’honokiol avec une pureté de 98% en une heure (3).

Extrait d’honokiol standardisé

La meilleure façon de profiter de l’honokiol est d’utiliser un extrait standardisé d’une pureté supérieure à 90%. Des extraits de Magnolia normalisés de qualité sont fabriqués conformément à des contrôles de qualité rigoureux et à des analyses de laboratoire. Il y a peu de doute qu’un extrait standardisé soit de loin supérieur aux suppléments en poudre qui contiennent les feuilles et l’écorce pulvérisées de la plante de Magnolia.

Les fabricants de compléments alimentaires réputés décrivent clairement la méthode utilisée pour isoler et purifier leur produit extrait de Magnolia. Un extrait d’honokiol peut être offert sous une forme pure qui ne contient aucun additif, ou sous la forme d’un composé qui inclut d’autres ingrédients actifs. Une synergie positive peut souvent être obtenue en ajoutant des ingrédients tels que du magnésium pour amplifier l’effet antistress du supplément. L’honokiol est une poudre blanche qui est facile à identifier en raison de son parfum unique. Celui-ci a été comparé à des anesthésiques naturels tels que le propofol, la lidocaïne et l’étomidate.

Une autre propriété biologique importante du composé d’honokiol est sa capacité à interagir avec les protéines du plasma sanguin. La protéine albumine, par exemple, a une forte proportion de concentrés de plasma et près de 300 protéines différentes. La grande concentration d’albumine dans le plasma sanguin circulant assure le transport des molécules médicinales et d’autres ingrédients actifs. Les chercheurs ont noté que l’interaction pharmacocinétique entre les polyphénols tels que l’honokiol et l’albumine est très intéressante.

En effet, il s’avère que l’interaction entre les polyphénols et les protéines telles que l’albumine influe finalement sur l’absorption, la distribution, le métabolisme et l’excrétion du principal ingrédient actif et de ses métabolites. La relation entre les protéines plasmatiques et les  ingrédients actifs influe également sur l’effet pharmacodynamique du principal ingrédient actif dans les organismes (4).

Par ailleurs, de nombreuses études ont conclu que l’honokiol présente des propriétés antioxydantes remarquables. Les chercheurs le considèrent comme l’un des antioxydants les plus puissants jamais découverts. Dr. Isaac Eliaz, chercheur, acupuncteur sous licence et pionnier de la médecine holistique, est le fondateur de la clinique médicale Amitabha à Santa Rosa, en Californie. Selon le Dr Eliaz, l’honokiol est 1000 fois plus puissant et efficace que la vitamine E.

Utilisations de l’honokiol

L’utilisation de l’honokiol pour traiter diverses maladies dans les pays asiatiques tels que la Chine, le Japon et la Corée remonte à plusieurs siècles. Ceci remonte bien avant que la molécule d’honokiol ne soit isolée et fabriquée comme complément alimentaire. En effet, les asiatiques fabriquaient des décoctions et des tisanes à partir d’écorce de Magnolia séchée pour calmer l’anxiété, favoriser le sommeil, traiter les troubles nerveux et induire des effets analgésiques (5).

De plus, dans la médecine traditionnelle chinoise, le Magnolia est utilisé pour stimuler et faire circuler l’énergie vitale du corps, connu sous le nom de «Qi». Il est aussi utilisé pour promouvoir la combustion de la masse grasse chez les personnes souffrant d’obésité. La Chine est actuellement parmi les plus grands producteurs d’écorce de magnolia au monde, produisant près de 200 tonnes par an. Les fonctionnaires du gouvernement espèrent augmenter les niveaux de production à 1500 tonnes par an.

Le magnolia, sous forme d’extrait normalisé, de poudre séchée ou de teinture mère, est inclus dans la pharmacopée de la république populaire de Chine. De plus, le Magnolia est inclus dans de nombreuses formulations médicamenteuses destinées à traiter l’anxiété. Les scientifiques asiatiques ont reconnu l’action synergique entre l’honokiol et le magnolol. Ce sont les deux principaux composants actifs de Magnolia. L’honokiol est connu pour induire un effet anti-anxiété et le magnolol est considéré comme un antidépresseur (6).

En outre, l’honokiol a fait l’objet de nombreuses expériences scientifiques depuis plus de 20 ans. Il  fait aussi actuellement partie des traitements recommandés par les phytothérapeutes et les nutritionnistes pour traiter divers problèmes de santé. Les scientifiques ont reconnu les effets bénéfiques de l’honokiol sur le système nerveux central et sa capacité à traverser la barrière hémato-encéphalique. Une expérience a révélé que la molécule d’honokiol pourrait facilement atteindre les tissus neuronaux et agir directement comme un agent protecteur contre la dégradation neuronale. Les scientifiques ont également découvert des propriétés anti-tumorales chez certains sujets expérimentaux (7) (8). L’honokiol réduit de manière significative les effets de l’AVC et améliore la mémoire lorsqu’il est administré par voie intraveineuse à des rongeurs, à une dose de 10-4 mg / kg et 10-3 mg / kg (9).

L’honokiol est également considéré comme un anxiolytique par excellence et est donc souvent recommandé pour le traitement médical de l’anxiété, de l’agitation psychomotrice, des spasmes, de l’insomnie et du syndrome de sevrage alcoolique. L’effet médicinal de l’honokiol dans le syndrome de sevrage alcoolique est similaire à celui des benzodiazépines comme le diazépam. La molécule d’honokiol peut également interagir avec les récepteurs GABA A (GABA A). Ce sont les canaux ioniques des membranes des neurones et les principales cibles des molécules pharmacologiques avec des effets anxiolytiques, sédatifs, hypnotiques et anesthésiques. Les chercheurs ont observé cette action chez des rats ayant reçu des doses régulières de 0,2 mg / kg d’honokiol. Il a également été montré que l’administration de Flumazénil par voie sous-cutanée pouvait stopper l’effet induit par l’administration d’honokiol. Le flumazénil est un antagoniste des canaux GABA A (10)

Dans une autre expérience comparant l’efficacité de l’honokiol à celle du diazepam, il a été déterminé qu’un groupe de rats nerveux et timorés a connu une amélioration significative lorsqu’une petite dose d’honokiol a été administrée pendant 7 jours consécutifs. Les rongeurs sont devenus plus calmes, détendus et vigoureux. L’expérience a également révélé que les rongeurs sont devenus plus curieux lorsqu’ils sont placés dans un labyrinthe après avoir été traités avec de l’honokiol. Le groupe Diazepam n’a pas présenté un résultat positif similaire. Les chercheurs ont noté que les rongeurs sont devenus dépendants de la dose de Diazepam, et que leur état s’est même détérioré lorsque la dose a été réduite (11).

Une autre particularité de l’administration de l’honokiol a été observée par les scientifiques. Il s’agit de sa capacité à moduler l’activité de certains neurotransmetteurs dans le cerveau, y compris l’acétylcholine, ou l’ACh. Le neurotransmetteur ACh joue un rôle important dans le système nerveux central, y compris l’apprentissage et la mémoire. La recherche a clairement montré que l’honokiol est capable de stimuler la libération d’acétylcholine et d’inhiber l’action de l’acétylcholinestérase. L’amélioration de la fonction cholinergique est considérée comme essentielle dans la lutte contre la maladie d’Alzheimer. Une déficience significative en acétylcholine et en acétyltransférase choline a été observée chez des sujets ayant reçu un diagnostic de la maladie d’Alzheimer (12).

La recherche sur l’honokiol

La recherche moderne axée sur les propriétés bioactives de l’honokiol a confirmé les nombreux avantages de l’extrait de Magnolia standardisé. Des expériences menées par des scientifiques ont porté sur son action antioxydante. Diverses observations ont révélé le rôle protecteur de la molécule d’honokiol vis-à-vis des mitochondries dans les cellules du cerveau, du foie et du cœur. L’honokiol protège ces organes vitaux contre les effets nocifs des radicaux libres. En tant qu’antioxydant puissant, il a une capacité unique à prévenir la peroxydation des lipides, un facteur de risque majeur de la maladie cardiovasculaire. (13).

L’honokiol aide également dans le traitement du cancer du foie et du côlon.

Les scientifiques ont découvert que ce polyphénol a le pouvoir d’inhiber ou même d’arrêter totalement la croissance et la prolifération des cellules cancéreuses (14). D’autres études ont conclu que l’honokiol présente des propriétés bénéfiques dans le traitement de la leucémie (15). Une étude portant sur des personnes atteintes de leucémie lymphoïde chronique (LLC) et de lymphocytes de prolifération de type B étaient sensibles aux effets cytotoxiques de l’honokiol. Ceci  est arrivé lorsque les cellules leucémiques étaient incubées dans une substance contenant de l’honokiol pendant une période de 6 à 24 heures.

L’effet antiviral de la molécule d’honokiol a également attiré l’attention des scientifiques. Des experiences in vitro ont montré que l’ honokiol peut inhiber la progression du virus de l’hépatite C en plus de protéger les cellules hépatiques des conséquences de l’infection. La forme la plus dangereuse d’infection chez les patients atteints d’hépatite C est la forme chronique de la cirrhose (16).

Enfin, une autre vertu importante de l’honokiol est sa capacité à normaliser les niveaux de glucose dans le sang. Il a été démontré de manière convaincante que la molécule d’honokiol peut réduire les niveaux de sucre dans le sang et prévenir le gain de poids chez les souris diabétiques. Ceci est dû à son action agoniste vis-à-vis du récepteur PPAR gamma (peroxysome proliferator-activated receptor). C’est une protéine de la superfamille des récepteurs nucléaires liant naturellement les lipides et agissant comme facteur de transcription des gènes cibles impliqués dans le métabolisme et l’adipogenèse. En tant qu’agoniste, l’honokiol imite l’action de ces PPAR et a une action physiologique similaire qui peut limiter la production de tissus adipeux et l’accumulation de graisses dans les adipocytes (17).

Comment consommer de l’honokiol?

L’utilisation d’un extrait de Magnolia en tant que complément alimentaire ne doit pas entraîner d’effets secondaires liés à la santé si les doses prescrites et les instructions de traitement sont strictement respectées. La dose journalière recommandée est comprise entre 30 et 90 mg par jour. Il est recommandé de prendre l’extrait de gélules Magnolia au moment des repas, mais ils ne sont pas destinés à remplacer une alimentation saine et équilibrée.
Certaines personnes doivent consulter un médecin agréé avant de prendre l’extrait de Magnolia. Il s’agit en particulier des jeunes enfants, des femmes enceintes et allaitantes. Les patients utilisant des médicaments ou des suppléments avec une activité sérotoninergique, antidépresseur, antinausée et  ceux consommant des médicaments destinés au traitement de la douleur ou des migraines sont aussi tenus à le faire.

Bien que l’honokiol soit parfaitement sûr à prendre avec des analgésiques, des antidépresseurs et des anxiolytiques, il est conseillé d’être prudent afin d’éviter la survenue d’un surdosage pouvant induire un syndrome sérotoninergique. Cette affection peut entraîner un excès de sérotonine dans le système nerveux central et périphérique. L’affection est accompagnée de symptômes gastro-intestinaux tels que la diarrhée, les nausées, des signes neuropsychiatriques comme les hallucinations, l’agitation, les tremblements et la raideur musculaire, des symptômes de nervosité, d’hyperthermie, d’hypertension ou de tachycardie.

Si vous présentez des symptômes de faiblesse, des douleurs abdominales, des étourdissements ou une irritation de la peau pendant la prise d’extrait de Magnolia, cessez d’administrer tous les suppléments nutritionnels et parlez-en à un médecin. En principe, les extraits standardisés sont plus sûrs que les produits Magnolia en poudre. La consommation de l’écorce de Magnolia ou de ses bourgeons sous forme d’infusion ou de décoction, notamment en grande quantité, est connue pour provoquer les effets secondaires mentionnés précédemment.

L’achat d’un extrait de magnolia standardisé d’une pureté de plus de 90% est le meilleur moyen de maximiser les bénéfices de l’honokiol tout en éliminant les effets secondaires indésirables. Les suppléments nutritionnels de qualité sont soumis à des analyses de laboratoire et à des normes strictes de contrôle de qualité. Il n’y a aucun substitut à la qualité quand il s’agit d’acheter un supplément à base de plantes. Il faut toujours acheter vos suppléments à base de plantes chez un fournisseur hautement évalué qui fait des recherches approfondies sur chaque produit qu’il recommande aux clients.

 

Références

(1) Woodbury, Anna; Yu, Shan Ping; Wei, Ling; García, Paul (2013). « Neuro-Modulating Effects of Honokiol: A Review ». Frontiers in Neurology.4(7): 4111–5.
(2) Young-Jung. L; Le, Yoot Mo. L;  Chong-Kil. L ; Jung, Jae Kyung; Han, Sang Bae; Hong, Jin Tae (2011). « Therapeutic applications of compounds in the Magnolia family ». Pharmacology &Therapeutics.130(2): 157–76.
(3) Chen, Lijuan; Zhang, Qiang; Yang, Guangli; Fan, Linyu; Tang, James; Garrard, Ian; Ignatova, Svetlana; Fisher, Derek; Sutherland, Ian A. (2007). « Rapid purification and scale-up of honokiol andmagnolol using high-capacity high-speed counter-current chromatography ». Journal of Chromatography A. 1142(2): 115–22.
(4) « Interactions of polyphenols with plasma proteins: insights from analytical techniques ». Review article Jaldappagari S, et al. Curr Drug Metab. 2013.
(5) Sarris, Jerome; McIntyre, Erica; Camfield, David A. (2013). « Plant-Based Medicines for Anxiety Disorders, Part 1 ». CNS Drugs. 27(3): 207–19.
(6) Nakazawa T. et al., Metabolites of orally administered magnolia officinalis extract in rats and man and its antidepressant-like effects in mice, J. Pharm. Pharmacol., 2003.
(7) Wang X, Duan X, Yang G, Zhang X, Deng L, Zheng H, et al.Honokiol crosses BBB and BCSFB, and inhibits brain tumor growth in rat 9L intracerebral gliosarcoma model and human U251 xenograft glioma model.
(8) Lin JW, Chen JT, Hong CY, Lin YL, Wang KT, Yao CJ, et al. Honokiol traverses the blood-brain barrier and induces apoptosis of neuroblastoma cells via an intrinsic bax -mitochondrion-cytochrome c-caspase protease pathway. Neuro Oncol(2012)14(3):302–1410.1093.
(9) Liou KT, Lin SM, Huang SS, Chih CL, Tsai SK. Honokiol ameliorates cerebral infarction from ischemia-reperfusion injury in rats. Planta Med(2003)69(2):130–410.
(10) Ai J, Wang X, Nielsen M. Honokiol and magnolol selectively interact with GABAA receptor subtypes in vitro. Pharmacology (2001)63(1):34–4110.
(11) Kuribara H. et al., Behavioural pharmacological characteristics of honokiol, an anxiolytic agent present in extract of magnolia bark, evaluated by an elevated plus-maze test in mice, J. Pharm. Pharmcol., 1998 Jul, 50(7): 819-26.
(12) Hou Y.C. et al., Honokiol and magnolol increased hippocampal acetylcholine release in freely-moving rats, Em. J. Chin. Med., 2000, 28(3-4): 379-84.
(13) Lo Y.C. et al., Honokiol and magnolol isolated from magnolia officinalis protect rat heat mitochondria against lipid peroxidation, Biochem. Pharmacol., 1994 Feb, 9 ; 47(3) : 549-53.
(14) Saito J, Sakai Y, Nagase H. In vitro anti-mutagenic effect of magnolol against direct and indirect mutagens. Mutat Res. 2006 Oct 10;609(1):68-73. Epub 2006 Aug 1.
(15) Zhong WB, Wang CY,et al. Magnolol induces apoptosis in human leukemia cells via cytochrome c release and caspase activation. Anticancer Drugs. 2003 Mar;14(3):211-7.
(16) Lan, KH; Wang, Ying-Wen; Lee, Wei-Ping; Lan, Keng-Li; Tseng, Szu-Han;Hung, Li-Rong; Yen, Sang-Hue; Lin, Han-Chieh; Lee, Shou-Dong (2012). « Multiple effects of Honokiol on the life cycle of hepatitis C virus ». Liver International.32(6): 989–97.
(17) Atanasov, Atanas G.; Wang, Jian N.; Gu, Shi P.; Bu, Jing; Kramer, Matthias P.; Baumgartner, Lisa; Fakhrudin, Nanang; Ladurner, Angela; Malainer, Clemens; Vuorinen, Anna; Noha, Stefan M.; Schwaiger, Stefan; Rollinger, Judith M.; Schuster, Daniela; Stuppner, Hermann; Dirsch, Verena M.; Heiss, Elke H. (2013). « Honokiol: A non-adipogenic PPARγ agonist from nature ».Biochimica et Biophysica Acta (BBA) – General Subjects.1830(10): 4813–4819.